LE PROGRÈSAIN - OYONNAX ET HAUT-BUGEYARBENT

 ARBENT – CULTURE

Le Théâtre de La Vapeur prépare deux spectacles

Article dans Le Progrès du 01-10-2018

Le bureau du Théâtre de La Vapeur.  Photo Simone PILLARD

Mandy Boudier, présidente de l’association Théâtre de la Vapeur, fait le point sur ses activités.

Quel bilan faites-vous de cette année ?

Les projets que nous avons menés ont demandé beaucoup d’investissement et nous saluons la participation des membres. Nous avons accueilli sept nouveaux jeunes et trois nouvelles recrues adultes. Ce dynamisme doit perdurer, notamment pour réaliser les décors, accessoires et costumes. Notre solde positif va nous permettre d’investir dans l’achat d’une caméra et d’un téléviseur pour nous filmer et ensuite corriger des petits défauts qui nous échappent.

Quelles prestations avez-vous données l’an passé ?

En octobre 2017, nous avons enchaîné les pièces Jour d’orage, à Challex pour la Mutualité sociale agricole (MSA), et Plein la vue   à Arbent. Nous avons rejoué cette pièce en avril à Apremont pour les Mar’Animes, à Oyonnax au Petit Théâtre, puis à Champagnole (Jura) lors du festival de Théâtre amateur – où nous avons obtenu le 1er prix sur 6 concurrents. À Arbent, nous avons fait des sketchs pour le Téléthon, puis, en juillet, pour la Villa Charlotte, et nous avons aussi organisé le Fest’Ain des Gônes qui a accueilli 60 enfants. En décembre, nous avons fait un stage mime. À l’Espace Loisirs, la troupe a supervisé « Cabaret », un spectacle donné avec d’autres associations : Pop musique, Lady’Jam et Toufoulkan. Lors des 20 ans de la Maison du Théâtre de Jasseron, nous avons fait une prestation autour de la question « Quels souvenirs gardez-vous ? »

Quels sont vos projets à venir ?

Deux pièces sont en préparation.  « La sacoche d’Adam », spécialement écrite pour la MSA, sera donnée à Montluel. « À chacun sa moitié », mettant en scène des démêlés conjugaux sera jouée à Arbent, et peut-être à Oyonnax, Champagnole, Apremont et Lect (Jura). Gérald Liechti, responsable de la Petite Vapeur pour les 9-15 ans, envisage de donner une suite au Fest’Ain des Gônes en réunissant des troupes locales de jeunes.